Les différents types de dictées - cycle 3 - CE2-CM1-CM2

Publié le par Natsuki

Les différents types de dictées - cycle 3 - CE2-CM1-CM2

Il est loin le temps où seule la dictée traditionnelle (à laquelle j'associe la dictée préparée et  l'auto-dictée) était considérée comme la voie unique d'apprentissage et/ou d'évaluation de l'orthographe. Désormais, celle-ci est plutôt utilisée au cours de situations d'évaluation et de nombreuses autres formes de dictées se sont développées afin d'accroître la réflexion orthographique de nos élèves.

Je vais vous proposer un petit descriptif non-exhaustif des différents types de dictées.

L'auto-dictée
L'enseignant guide collectivement les élèves dans la préparation de la dictée qui est à apprendre par coeur individuellement. L'accent est mis sur les difficultés orthographiques, qu'elles soient lexicales ou grammaticales. Afin de mener à la réflexion orthographique des élèves, la mise en oeuvre de la préparation de la dictée doit être particulièrement bien réfléchie en amont par l'enseignant. Le principal inconvénient de l'auto-dictée vient de sa nature même. Elle est basée sur la mémorisation. Or, des enfants ayant des difficultés de mémorisation seront d'office pénalisés par ce type de dictées avant même d'avoir commencé la tâche.

La dictée avec aides
Ce type de dictées peut être soit un outil de différenciation, soit une aide à la réflexion orthographique. Tout va dépendre des aides proposées par l'enseignant et le moment où elles seront utilisées. Il peut s'agir d'affiches collectives, d'un cahier-outils (ou classeur-outils) lorsqu'il existe ou de fiches individuelles. Ces aides peuvent être utilisées pendant ou au moment de la relecture. Attention toutefois à l'utilisation des outils pendant la dictée qui peut engendrer une difficulté supplémentaire, celle de suivre le rythme et de réfléchir en même temps.
Exemple d'aides:

  • Cahiers-outils
  • Liste de mots invariables
  • Liste des mots difficiles du texte
  • Tableaux de conjugaison
  • Dictionnaire

La dictée abrégée
Un texte long est préparé collectivement en classe. Par la suite, seules quelques phrases de ce texte sont dictées. Il y a ici deux enjeux: la mise en exergue d'une règle orthographique ou grammaticale, ou la différenciation. Dans le deuxième cas, seuls certains élèves voient leur texte être abrégé.Il faudra donc choisir avec soin la partie sélectionnée pour ces élèves afin de ne pas être en difficulté lors de la passation.

La dictée à trous
L'objectif de la dictée à trous est principalement d'évaluer une compétence orthographique lexicale ou gramaticale ciblée, en évitant les difficultés engendrées par la surcharge cognitive. Le texte de la dictée est fourni mais des mots ont disparu. Ces mots ont été sélectionnés par l'enseignant en fonction de la compétence visée.

La dictée à choix multiples
Ce type de dictées est similaire à la dictée à trous mais la différence essentielle réside dans le fait que les élèves ont le choix entre plusieurs formes orthographiques. Là encore l'objectif est principalement l'évaluation d'une compétence orthographique ou grammaticale. La dictée à choix multiples peut aussi être utilisée dans le cadre de la différenciation pour l'observation et/ou l'acquisition d'une compétence. Je pense que dans ce cadre, cette adaptation pédagogique s'adresse surtout aux élèves en difficulté (voire très en difficulté).

La dictée à transformer (ou transposition)
Le texte de la dictée est donné aux élèves. Ceux-ci doivent réécrire le texte en fonction d'une contrainte donnée:

  • Passage singulier/ pluriel
  • Passage féminin/masculin
  • Changement de temps: passé, présent ou futur

La dictée caviardée
Chaque élève dispose du texte de la dictée. Ce dernier est recopié au tableau par l'enseignant. Il demande alors aux élèves de repasser au feutre noir sur leur feuille, les mots qu'ils sont certains de savoir écrire. Lors de la mise en commun, l'enseignant efface des mots sur indication des élèves. Ceux-ci doivent alors expliquer aux autres, pourquoi ils sont sûrs de ne pas se tromper (mémorisation, règle d'accord...)
Les élèves ont alors la possibilité (mais pas l'obligation) de repasser d'autres mots en noir, en fonction de ce qu'ils auront retenu de la mise en commun.
Finalement le texte est dicté par le maître. Chaque enfant écrit sa dictée avec son texte "caviardé" sous les yeux.

La dictée commentée (aussi appelée "dictée dialoguée)
Le texte de la dictée est lu une première fois par l'enseignant. Puis la dictée commence : à la fin de chaque phrase dictée, les élèves s'expriment sur les difficultés qu'ils rencontrent. L'enseignant ou les autres élèves interviennent en rappelant les règles et en mettant en avant les indices apportés par le texte. Un court temps de relecture est alors donné avant de passer à la phrase suivante.

La dictée du jour
Il s'agit du même principe que la dictée commentée, mais la dictée du jour se fait quotidiennement. Une phrase est écrite au tableau puis analysée et commentée. Il s'agira ensuite pour l'élève d'écrire cette phrase dans le cahier du jour sans modèle.

La dictée frigo
L'enseignant dicte le texte aux élèves qui l'écrivent dans le cahier de brouillon (ou sur une feuille de brouillon). Les productions sont ramassées et mises au "frigo". Une copie du texte sans erreur est distribuée aux élèves sur laquelle ils doivent souligner les mots qu'ils pensent avoir mal écrit. Les textes sont ensuite récupérés par l'enseignant. Il y a ensuite une discussion collective et argumentée autour de ces mots. Les brouillons sont alors rendus aux élèves qui le corrigent. Lorsqu'ils pensent ne plus avoir commis d'erreur, ils recopient leur texte de dictée dans le cahier du jour.

La dictée négociée
Le texte de la dictée choisie doit être plutôt court. Après avoir réalisé la dictée individuellement, les élèves sont mis en groupes de 2 ou 3. Ils ont pour mission de comparer leurs productions, d'en discuter, d'argumenter afin d'aboutir à un seul et unique texte commun au groupe. La correction se fera collectivement. Le texte de la dictée peut être réutilisé au cours d'une dictée traditionnelle dans le but d'évaluer les progrès.

La dictée piégée
Le texte de la dictée est donné. Il comprend 10 fautes, les élèves doivent retrouver lesquelles. Une aide peut être apportée en soulignant les mots erronés. Ici, la phase importante est la correction collective car les élèves doivent être capable d'indiquer le mot erroné mais aussi et surtout, d'expliquer pourquoi celui-ci est mal écrit.

Publié dans pédagogie, orthographe

Commenter cet article

jeuxdecole 30/01/2016 19:58

Super toutes ces idées... merci beaucoup :)